mardi, septembre 13, 2005

Edition du 13 septembre 2005

Marpple Manor
Non loin de Haven creek, à quelques pieds du bord du lac, caché par les chênes centenaire prend place le manoir de la famille Marpple. A l'instar de la majorité des habitants de la ville d'Haven creek, cette famille est d'origine anglaise, installée là bien avant l'arrivée des autres.
C'est dans ce manoir que l'aigrie miss Diana Marpple vit, vieille dame d'une soixantaine d'année, elle ne sort presque jamais de chez elle. Heureusement pour elle, d'autres Marpple vivent dans le manoir.
Geoffrey Marpple, fils ainé de Diane. Ce pauvre vieux garçon de 40 ans n'a jamais quitté le coccon familial pour trouver femme à son pied. Remarquez il est difficile de trouver femme lorsqu'une tarre congénitale qui déforme la moitié de son visage (y aurait il de l'inceste dans l'air?). Cela lui vaut d'ailleurs le surnom du "monstre du lac". beaucoup de gosses de Haven creek tentent l'aventure en allant fouiller au manoir, dans l'espoir d'appercevoir le monstre! Geoffrey est pourtant d'une gentillesse incroyable.
Christina Marpple, fille de Diana, d'un second mari aujourd'hui décédé dans un mystérieux accident de voiture (tombée dans le lac...). Christina est une jeune femme de 25 ans, très belle, elle fait ses études à Cristal bey, une grosse ville à une centaine de milles d'haven Creek. Christina reviens presque tous les week end au manoir familial. Et ce n'est pas un hasard si elle reviens dans ce coin paumé, c'est parce qu'elle à son petit ami Stan, le fils du maire, ainsi que de nombreux amants et ex (Christina à le feux aux fesses).

En ville beaucoup de rumeurs courrent au sujet des Marpple, et on peut en entendre de toutes sortent. Diana aurait tué ses deux époux, elle coucherait avec son fils. Christina se tapperai tous les mecs du coin (c'est pas faux) et Geoffrey serait un loup garou vampire assoiffé de sang et mageur de petit garçon.

Le Manoir de la famille Marpple est grand, et est loin d'être entièrement occupé, ainsi il tombe un peu en ruine. A plus forte raison avec la colonie incroyable de rats qui y vit. Les Marpple ont donc un nombre important de chats pour pallier à cela, mais ils prolifèrent beaucoup trop et certain sont farouches, voir sauvages. La grange est totalement en ruine, elle n'a pas été rebatie depuis l'incendi qui a couté la vie à James marpple et aux dix chevaux de la famille.

(à suivre)


------------------------------------------------------------------------------------------------
3 000
Haven Creek a toujours compté 3000 habitants ; jamais 2999, jamais 3001, jamais plus et jamais moins.
Quelque soit les naissances, les décès, les emménagements ou les déménagements, le pasteur Williams reste le gardien de 3000 ouailles.
D’ailleurs, de mémoire d’anciens, c’est toujours le pasteur Williams qui a donné la messe ; le seigneur ne semble pas pressé de le rappeler à ses côtés.
Un homme toujours jovial, si prévenant, toujours à demander des nouvelles de tout à chacun ; de la grossesse de Mme Winfields, du cancer de Monsieur Ratcliff, de l’installation de la famille Bates…
On a entendu les plus vieux habitants le surnommer « le régulateur » avec une pointe de crainte.



------------------------------------------------------------------------------------------------
Suzy

Suzy Hartigan travaille à la petite station service de Yellow Road, à la sortie de la ville. Blottie au milieu des pins, la station est le plus souvent désertée, ne permettant qu'à quelques trucks de faire le plein et à des habitués de venir remplir des jéricanes pour les tondeuses à gazon. Il arrive parfois à Suzy de travailler de nuit, lorsque les convois de la station de pompage font les trois huit. Alors, elle se retrouve seule dans sa petite cabine, au milieu des pins, à regarder un écran de télévision neigeux.
La nuit est fraîche à Haven Creek, et Suzy emmène toujours un pull épais au cas où le brouillard viendrait un peu plus rafraîchir l'air ambiant.

Hier soir, Suzy a failli mourir.

Alors qu'un clien faisait le plein peu après minuit, des hommes sont apparus entre les pins. Ils étaient une dizaine et tous vêtus de cagoule en toile de jute. Ils tenaient des armes blanches à la main et se sont précipités sur l'homme, qui était concentré sur la jauge de son réservoir. Suzy les a vu le massacrer, projetant des morceaux de chair et du sang sur son pare-brise et les phares allumés.

Puis ils se sont tournés vers elle et Suzy à dû sortir de la cabine, en plein froid, au milieu des ténèbres. Elle a couru comme une dératée jusqu'à sa voiture mais les pneus étaient déchirés. Se retournant, elle a aperçu la meute commencer à la poursuivre. Alors, n'écoutant que son instinct, elle s'est mise à courir sur la route... Espérant croiser un camion. Les pas de ses poursuivants résonnaient sur le bitume tandis qu'elle hurlait dans le vide.
Des phares. Une première voiture fit son apparition et faillit la percuter, sans s'arrêter. Derrière elle, les poursuivants avaient disparu. Puis elle entendit des pneus crisser.

Une autre voiture. Un pick-up, occupé par trois adolescents. Elle leur demanda de l'aide et ces derniers lui proposèrent de monter... Ils continuèrent ensemble leur route vers Haven Creek.

En repassant devant la station service, elle ne vit rien à travers la vitre du 4x4. Ni le cadavre, ni la voiture du malheureux client... Tout était éteint, calme. Les yeux noyés dans les larmes, elle se blottit dans le siège moelleux et attendit d'apercevoir la ville.
------------------------------------------------------------------------------------------------Mike, Steve et Stan

Mike, Steve et Stan ont échappé de justesse aux flics. Pourtant, après leur braquage, il s'en est fallu de peu qu'ils se fassent choper. Faut dire que Stan avait pris son virage un peu large dans Walnut Drive et ils avaient traversé la vitrine d'un épicier pakistanais.
Du coup, ils avaient dû s'extirper de la carcasse recouverte d'épices odorants pour se précipiter dans une ruelle. Là, alors que les sirènes de la police se rapprochaient, ils avaient pu tirer un vieux pick-up à la peinture défraîchie.

Puis après s'être planqués près d'un garage, ils avaient pu se casser peinards en direction d'Haven Creek.

"Haven Creek c'est mort, il pourra rien nous arriver"

Mais alors qu'ils roulaient comme des dératés sur une petite route entre les pins, la bagnole enfumée par le pétard de Mike, ils étaient tombés sur cette fille. Une petite blonde terrorisée qui marchait au milieu de la route.

Son discours était incompréhensible. Elle parlait de meurtre, de sang, d'hommes cagoulés avec des haches.

Et elle voulait aller chez le shérif...

"Putain, c'est bien notre veine"

------------------------------------------------------------------------------------------------

Textes de Dragon-Etoile, Helltonio et Brain.Salad